Tartelettes caramel beurre salé et chocolat

Ingrédients pour 24 tartelettes :

 

Pour la pâte sablée :

95g de beurre mou

90g de sucre glace

50g de fécule de maïs (type Maïzena)

30g de poudre d’amandes

1 pincée de sel

180g de farine

1 œuf entier

* * *

Pour la crème de caramel au beurre salé :

180g de sucre

80g de beurre demi-sel

10cl de crème fraîche liquide entière

* * *

Pour la ganache au chocolat :

180g de chocolat

180ml de crème liquide

* * *

Étapes pour la pâte sablée : 

Mélangez le beurre mou, le sucre glace, la Maïzena, la poudre d’amandes et la pincée de sel. Ajoutez la farine.

Sablez bien la pâte du bout des doigts et ajoutez un œuf entier.

Formez rapidement une boule, emballez-la dans du film alimentaire puis mettez-la au frais pendant 1h (il est également possible de la conserver au réfrigérateur jusqu’à 2/3 jours).

Étalez la pâte au rouleau à pâtisseries puis découpez des ronds un peu plus grands que la taille de vos moules à tartelettes.

Faites cuire la pâte à blanc. Afin de la maintenir à son emplacement et éviter qu’elle ne gonfle avec la chaleur du four, mettez un rond de papier sulfurisé lesté d’haricots secs (que vous enlèverez – papier+haricots – à mi-cuisson).

Enfournez 18 minutes à 180°C.

* * *

Étapes pour la crème de caramel au beurre salé :

Faites chauffer, dans une large casserole et à feu vif, le sucre qui peu à peu va se liquéfier et former un caramel. Remuez bien pour obtenir un caramel homogène.

Pendant ce temps, faites chauffer à feu doux la crème fraîche liquide.

Versez la crème petit à petit sur le caramel tout en mélangeant.

Versez ensuite le caramel dans un saladier et ajoutez le beurre coupé en morceaux progressivement en remuant bien à chaque fois.

Quand le caramel est bien lisse, versez-le dans le fond de vos tartelettes.

* * *

Étapes pour la ganache au chocolat :

Faites chauffer, dans une casserole à feu doux, la crème liquide et le chocolat. Laissez fondre puis mélangez bien pour obtenir une belle ganache.

Versez délicatement la ganache sur les tartelettes garnies de caramel.

Enfin, placez vos tartelettes plusieurs heures au réfrigérateur avant de les déguster.

Envie d’un…chinois ?

Hier soir, c’était soirée asiatique, et branle-bas de combat dans la cuisine !

DSC_0014_th DSC_0028_th

Les makis de Popol :

  • des feuilles d’algue séchée
  • du saumon frais cru émincé
  • de l’avocat mûr émincé
  • des concombres émincés
  • du riz à sushis

DSC_0003_th  DSC_0008_th

Après manipulation, roulage et découpage de LA main experte, voilà le travail…

DSC_0014_th DSC_0013_th

 

Les « nems chauds ! nems chauds ! », mes nems au poulet :

  • galettes de riz séchées
  • poulet mixé
  • carottes
  • pousses de soja
  • vermicelles de soja
  • champignons noirs
  • feuilles de menthe
  • sauce soja
  • huile
  • eau

Après mixage, pliage et cuisson de LA main (non-)experte, voilà le travail…

DSC_0015_th    DSC_0028_th

 

Pour finir, nos petits rouleaux de printemps :

  • des feuilles de menthe
  • poulet cuit émincé, mariné dans la sauce soja
  • bâtonnets fins de carotte, de concombre
  • salade
  • vermicelles de soja
  • crevettes ( une coupée dans le sens de la longueur par rouleau)
  • quelques pousses de soja

DSC_0019_th

Le tout, servi avec une sauce sucrée aigre-douce et une sauce obtenue avec du wasabi mélangé avec la sauce soja sucrée (bien meilleure que la salée…)

Après presque 2 heures de préparation, on l’a bien mérité notre petit dîner en amoureux !!!

DSC_0023_th

Dernières perles de mes élèves…

  • Savez-vous ce qu’est une réverbère ?

Ben oui, c’est un pistolet, maîtresse ! (comprenez « revolver »…)

  • en histoire, nous parlons de l’habitat néolithique. On étudie alors les maisons sur pilotis et leurs avantages en matière de sécurité.

Mais maîtresse, si il y avait une grosse tempête, les maisons sur talons pouvaient être détruites !

  • en histoire toujours, nous abordons l’apparition de l’agriculture à l’époque néolithique. Les hommes ont entrepris à cette époque la culture du blé. je pose une question : « connaissez-vous d’autres céréales ? »
    (réponse attendue : l’orge, le seigle) Ben oui maîtresse, les Chocapic !

 

La galette des rois

Comme promis, voici ma recette de galette des rois pour bien commencer le mois de Janvier…

Ingrédients :

2 pâtes feuilletées

150g de sucre en poudre

200g de poudre d’amandes

2 œufs

80g de beurre

1 à 2 gouttes d’extrait d’amande amère

1 jaune d’œuf

1 fève

* * *

Étapes pour la galette : 

Préchauffer le four à 180°C.

Étalez une pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Mélangez dans un saladier tous les ingrédients (poudre d’amande, sucre, œufs, beurre pommade, extrait d’amande amère).
Étalez la frangipane en rond sur la pâte, en laissant 3 cm entre la crème et les bords, et y mettre la fève (sur un bord, pour minimiser les chances de tomber dessus en coupant la galette !).
Refermez la galette avec la 2ème pâte et bien coller les bords à l’eau (l’eau empêche les débordements contrairement à l’œuf qui en cuisant laissera s’échapper la garniture).
Utilisez le dos d’un couteau avec beaucoup de précaution, en évitant de percer la pâte, pour faire les décors de votre choix sur le dessus et dorez au jaune d’œuf (dilué dans un peu d’eau). Enfournez à 180°C pendant 30 min environ (surveillez la cuisson dès 25 min, mais ne pas hésiter à laisser jusqu’à 40 min si nécessaire).

 

Il est souvent indiqué dans les livres de cuire la galette à 200°C voire même 230°C. Ne vous étonnez pas alors si votre galette en apparence bien gonflée retombe à la sortie du four. Le dessus de la pâte feuilletée certes sera cuit mais pas le reste. Il est donc préférable de cuire la pâte feuilletée à 180°C, la cuisson sera homogène et régulière, votre galette restera bien gonflée.

Macarons Chocolat Oranges Confites

Une petite recette idéale pour cette période de fêtes.

Je vous propose, cette fois, des macarons à base de meringue française. Plus facile car il n’y a pas besoin de réaliser un sirop avec le sucre.

 

Ingrédients pour 25 macarons (50 coques):

Pour les coques :

90g de blancs d’œufs

20g de sucre en poudre

120g de poudre d’amandes

220g de sucre glace

1 pointe de couteau de colorant orange en poudre

* * *

Pour la ganache chocolat-oranges confites :

125g de chocolat noir 70%

100g de crème liquide

50g d’oranges confites

7g de beurre coupé en petits morceaux

* * *

Étapes pour les coques : 

Tamisez la poudre d’amande et le sucre glace, réservez.

Préchauffez le four à 150 ou 155° avec la lèche frite retournée à chaleur tournante seule si possible.

Incorporez le colorant en poudre aux blancs avant de les monter progressivement en neige ferme en ajoutant le sucre en poudre en 3 fois dès qu’ils commencent à mousser.

Ajoutez les poudres tamisées et mélangez à l’aide d’une spatule type maryse pour obtenir un mélange brillant qui fasse le ruban.

Dressez les macarons en quinconce sur la ou les plaques recouvertes de papier cuisson, enfournez sans croûtage comme pour la recette avec meringue italienne pendant 13/14 min.

* * *

Étapes pour la ganache :

Faites chauffer la crème et le chocolat cassé en morceaux au bain-marie. Laissez fondre à feu doux puis ajoutez le beurre.

Quand le mélange a bien refroidi, ajoutez les dés d’oranges confites et mélangez.

Laissez refroidir quelques heures au réfrigérateur.

Déposez une noisette de crème au centre des macarons et recouvrez d’une autre coque.

Entreposez au réfrigérateur toute une nuit avant dégustation.